Article paru dans l'édition du
Vendredi 20 Juillet 2007

 

Thann
Wesserling / Jardins métissés

Le vieux baquet

Dans tout festival, dans toute exposition où les oeuvres qui sont présentées sont multiples et diverses dans leur approche et dans l'expression d'un thème imposé, il y a celle qui marque, de façon irrationnelle, de façon inexplicable, le non raisonnable.

 

Le jardin du vieux baquet en est... Est-ce parce que l'artiste est une jeune étudiante et que son oeuvre reste empreinte ici d'excès, là d'épure ? Est-ce parce que l'histoire de ce baquet, trace des lavandières d'antan pour qui la rivière était un lieu de vie sociale, parle impalpablement au public ? Est-ce parce que pénétrer dans les dernières vapeurs laissées par un linge chaud évoque la sensualité offerte par ce que l'on devine plus que ce que l'on ne voit ? Est-ce l'habile désordre qui règne ici tant hors que dans ce baquet. Rien ne semble figé, tout flotte et vibre au gré du souffle des visiteurs ou du vent.

JMZ


Interview dans le cadre du salon de l'habitat et de l'immobilier de Nîmes, 2015